Article 6

Réveillez vous! C'est l'heure du changement.

Du haut de mes 84 ans, j’ai la chance de voir évoluer mes arrière-petits-enfants et petits-enfants, surtout les bébés. Je suis émerveillé par leurs regards si plein de vie. Je les regarde intensément et ils me disent :

«Nous sommes venus pour vivre cette période de transformation. Ne t’inquiète pas ! Notre génération ne rentrera pas dans le moule de nos prédécesseurs. Nous sommes libres et pleins de vie et nous le resterons.»

Je suis heureux de voir à quel point ils ont été bien accueillis par des parents compréhensifs, attentifs et si pleins d’amour. Toujours par le regard, je leur dis que moi aussi je suis venu pour vivre cette mutation de l’humanité. Je n’ai pas attendu aujourd’hui pour la vivre. Je l’ai vécue toute ma vie, en suivant mon seul guide, mon intuition et c’est en ouvrant mon cœur que j’ai pu me réintégrer au sein de mon unité.

Allons-nous recommencer à vivre un peu plus de la même chose?

– Merci petit virus, infiniment plus petit qu’un grain de sable, tu as su gripper une immense machine qui se croyait infaillible,plus efficace que toute révolution, tu as su mettre à mal un système qui conduisait l’humanité à une catastrophe. Bien sûr, tu as généré des souffrances et des pertes. Mais au-delà, tu as sonné l’heure d’un changement irréversible.

Le virus me répond, et me dit en substance :

« C’est juste un avertissement qui vous coûte beaucoup moins cher que toutes vos guerres, vos maladies et vos idéologies fragmentées. Vous n’avez su utiliser vos compétences que pour semer l’injustice, la misère et la destruction du monde qui vous a été confié. Je fais peur ! Car je dresse devant vous le spectre de l’inconnu. Ceux qui disent tout connaitre ne savent plus rien et c’est là une chance pour vous. Allez-vous la saisir ? Ou allez-vous recommencer un peu plus de la même chose avec vos préjugés raciaux, nationaux, politiques et religieux. Tant que vous n’ouvrirez pas votre conscience et que vous ne réaliserez pas que ce monde de l’ego que vous avez créé ne fait que mener à la séparation, à la peur, aux guerres et aux souffrances, nous reviendrons vous secouer. Et si vous ne comprenez pas que mon avertissement n’est là que pour vous réveiller, d’autres viendront vous secouer encore plus fort pour que vous sortiez de votre léthargie, ou alors… »

 
Les vieilles valeurs s’écroulent

La crise amenée par le Covid 19 a peut-être sa raison d’être si nous la voyons comme l’occasion de nous réveiller de ce terrible cauchemar qui tend à devenir un véritable enfer.

Le monde de l’ego se meurt, c’est la fin des « self-made-men. » Ceux qui ont bâti leur empire en marchant sur la tête des autres sans aucun égard. C’est la fin des pouvoirs autoritaires qui distillent la peur pour diviser et régner. Un monde s’écroule et c’est par les interstices de son effondrement qu’apparaissent déjà les bases d’un monde à venir. A venir ? Non pas! il est déjà là ! Nous pouvons le voir en nous-mêmes si nous ouvrons notre cœur et notre conscience. Il est dans les yeux des nouvelles générations, des enfants et des jeunes, de ceux qui ont découvert des solutions alternatives à nos calamités et aussi expérimentent une façon de mieux vivre ensemble. Il est dans ses élans de solidarité qui fleurissent partout sur terre et se répandent encore plus à l’occasion de la crise actuelle. Il est parmi les êtres de bonne volonté de plus en plus nombreux qui ouvrent leur cœur à l’empathie, à la compassion et au respect de l’autre et veulent un monde où la paix et l’amour prévalent.

Mais tenons compte de ce temps d’incertitude où les vieilles valeurs s’écroulent. Profitons de ce confinement pour nous tourner vers nous-mêmes. Demandons-nous ce que nous avons fait de nos vies. Nous créons nos vies, chaque jour, à chaque instant nous le faisons par la pensée et en cela nous avons le libre arbitre, deux cadeaux essentiels dont nous avons hérité à la naissance. « Tel, je pense, tel je suis. » Nous avons tous ensemble créé le monde dans lequel nous vivons. Je dis bien tous ensemble ! Ce n’est pas uniquement nos ancêtres, nos politiques, nos leaders qui sont responsables. C’est nous tous. Regardons comment nous pensons. La plupart de nos pensées sont générées par la peur et la conformité à la pensée généralement admise. Peu d’entre elles sont créatives, généreuses ou empreintes d’amour. Résultat l’énergie suivant la pensée nous créons ce monde même inconsciemment par ce type de pensée dominante.  » Ça ne se fait pas ! Je n’y ai pas droit ! Je n’y arriverai jamais ! Je suis une éternelle victime ! Je les aurais, je suis plus fort qu’eux!  » Etc.. 

L’heure du ,choix

Nous sommes arrivés devant un choix crucial. Ce choix est entre la peur et l’amour. Soit nous restons endormis et choisissons la peur orchestrée par l’ego et nous allons vers une destruction totale de ce qui nous reste d’humain. Soit nous choisissons l’amour en ouvrant les frontières de notre cœur et nous réintégrons notre unité. La peur divise, crée un état de guerre, de confusion qui nous rend passifs et esclaves d’une réalité illusoire qui nous dépasse. Nous sommes et restons dans un système victime–bourreau avec toute notre dualité et nos oppositions. Dans ce monde tout est jugement, on met la faute sur l’autre. La peur dessèche, nous asphyxie. Il n’y a plus, dans ce monde, de place pour l’amour, pas même pour la considération humaine. La peur produit l’injustice, les mensonges, la délation, la séparation et conduit à la destruction.

Passer du plexus solaire au cœur

L’Amour est harmonie, intégration, unification, accueil, régénération et vérité. L’amour dans nos cœurs est une puissance inimaginable. Voyez cela comme une forge alchimique où toutes les souffrances que nous avons vécues dans cette vie et dans d’autres vies peuvent être transmutées et accueillies. Le cœur peut même accueillir nos peurs et les transformer en ressources utiles à notre existence. Le choix est en chacun de nous. Nous devrons tous passer cette porte étroite, un jour ou l’autre, qui mène dans le cœur à partir du plexus solaire où nous sommes restés cantonnés pendant des millénaires. Stagner dans la peur ne demande aucun effort. Beaucoup de personnes sont tellement identifiées à leur programme réducteur et à leurs habitudes qu’elles ne peuvent pas en décoller. La peur nous hypnotise et nous maintient dans sa sphère. Nous sommes tous des êtres immenses et magnifiques avec chacun notre spécificité. Certains préfèrent continuer à se juger, à se rabaisser comme ils ont appris le faire. Cela n’est pas désespérant, c’est peut-être une question de timing et un jour viendra le moment d’un réveil pour eux aussi.

 Pour une fois il nous est demandé de nous réveiller, de nous redresser et de faire le choix de l’amour en conscience. Il est certain que choisir l’Amour demande un effort, celui de se préparer à accéder à une terre régénérée pleine de promesses sur laquelle nous pourrons vivre tout notre potentiel créateur dans l’harmonie de tous et de toute vie.

Faire ce passage n’est pas si difficile, il suffit de le vouloir intensément et de le demander. Ce que je dis n’est pas utopique. Quand l’un d’entre nous  ouvre son cœur, des milliers d’autres  le font en même temps et c’est comme une vague d’amour qui parcourt l’humanité et la transforme.

One thought on “Article 6

  1. Michel bonjour
    Pour moi ce confinement a été très salutaire.Cela a bousculé en moi mes projets que je portaient depuis quelques temps et la cela a pris forme a la vitesse grand V.Avoir des reves c’est bien, mais les mettre en route c’est mieux.Je souhaite que beaucoup de personnes prennent conscience de vivre vraiment leur vie en étant solidaires, fraternels, , et pas vivre pour le matériels, ce n’est pas cela qui les fera avancer sur le chemin que leurs ames a choisis.J’aurai plein de choses a dire, ce que je rescent c’est que mon coeur c’est ouvert, et cela me rend joyeuse.

  2. Merci Michel pour ce très beau texte. Je sais pourquoi, maintenant, j’ai tapé ton nom sur le moteur de recherche : quelle fut ma surprise de découvrir ton site avant même celui du Rêve d’Eveil. Tout a un sens. J’accueille ton message encore plus profondément et ferai vague d’amour avec les milliers d’autres.
    Très cordialement.
    Corinne Lambert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 6 =